Tamikrest rend hommage aux femmes du Sahara

2118 visites
Musique - Actualité

Tamikrest revient avec un hommage électrique aux femmes, dont la place est centrale dans la société comme dans les arts touaregs. Notre chronique ... 

Avec ses instruments pour seul bagage, Tamikrest, comme toujours épaulé par Chris Eckman (co-auteur cette année, au sein de Dirtmusic, de Troubles, captation à vif des tensions qui pesaient l’année dernière sur Bamako), a enregistré ce troisième album à Prague. Rien ne laisse pourtant transparaître une quelconque influence de la capitale tchèque sur la musique. Solaire, étincelant, ce rock sous hypnose psychédélique semble sortir directement des dunes sahariennes. C’est que le groupe n’entend pas s’écarter un instant de son intention première : utiliser la musique pour promouvoir la cause tamashek. Fidèles à cette mission, le titre de l’album (Chatma, qui signifie « les sœurs ») et la magnifique photo qui l’orne, rendent hommage aux femmes, dont la place est centrale dans la société comme dans les arts touaregs. Un thème moins banal qu’il n’y paraît et qui tient autant de la déclaration d’amour que du geste politique.

 

 

 

 

 

 

A Kidal, ville située au nord-est du Mali dont les membres du groupe sont originaires, les islamistes imposaient durant l’enregistrement du disque une terreur qui, comme toujours, s’est d’abord exercée sur les femmes. Loin de chercher à flatter le goût de l’exotisme de l’auditeur, la célébration de la femme tamashek est ici parfaitement sincère et répond à une urgence, car aujourd’hui plus que jamais, la culture qu’elle symbolise est menacée de toutes parts. Le tour de force de Tamikrest est d’ancrer ce message brûlant dans un langage musical à la fois éternel et actuel, le rythme chaloupé caractéristique du répertoire des nomades sahraouis se mêlant le plus naturellement du monde aux incantations du blues (Toumast Anlet), aux intensités électriques (Takma), voire aux métriques indiennes (les tablas sur Adounia Tabarat). Avec cet album charnel et nourri de spiritualité dans lequel l’espace peut soudain s’élargir en un glissando de bottleneck ou en quelques claquements de mains, Tamikrest donne à son acte de résistance une portée universelle.

 

Louis-Julien Nicolaou

Continuez la lecture avec

2118 visites

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

RadioMix - La radio Mondomix ! Retrouvez chaque semaine de nouveaux titres !

Toutes les langues