Oy : "La basse vient de la machine à laver de ma mère au Ghana"

1943 visites
Musique - Interview

L'artiste suisso-ghanéenne Oy revient avec un nouvel album intitulé "Kokokyinaka". Près d’une heure d’electro joyeuse et ultra-inventive, conçue au fil d’un périple en autobus à travers l’Afrique. Entretien avec la chanteuse et son acolyte, le batteur et producteur Marcel Blatti.
 

Découverte il y a trois ans avec un premier album ovni, l’artiste suisso-ghanéenne Joy Frempong, alias Oy, récidive avec Kokokyinaka. Près d’une heure d’electro joyeuse et ultra-inventive, conçue au fil d’un périple en autobus à travers l’Afrique. Entretien avec la chanteuse et son acolyte, le batteur et producteur Marcel Blatti.

 

 

L’album démarre comme une immersion dans un voyage en bus à travers l’Afrique. Un périple vécu ?

Oy : Oui, l’album a commencé par un voyage vers l’Afrique du Sud, il y a quelques mois. J’ai pris l’avion jusqu’au Mali, le reste s’est fait en autobus et en voiture. J’étais venue dans l’idée de trouver des sons, des ambiances pour mon disque, et le choix du moyen de transport s'est avéré inspirant. J’étais entourée de tellement de sons de klaxons, de voitures, de bus, de vélos, que je les ai incorporés dans mes morceaux. D’où l’idée de ces explications de guide touristique pour ouvrir et conclure l’album. Je trouvais cela assez drôle comme façon d'immerger l’auditeur.

 

Comment avez-vous ensuite construit l’album ?

Oy : À mon retour à Berlin, je suis entrée en studio avec Marcel Blatti [aka Lleluja-Ha, et Sun of Moon, son autre projet], mon batteur et producteur, et l’on s’est mis à retravailler les sons du voyage pour en faire des boucles. J’avais une matière assez disparate : des bruits de moteurs, la préparation du foufou, un plat typique de la région Ashanti, à base de racines bouillies, la machine à laver chez ma mère au Ghana, que j’ai utilisée comme une basse, des aiguiseurs de couteaux ou un marché au Burkina Faso où des couturiers travaillaient. À partir de là, j’ai commencé à poser ma voix, mes mots, et lui s’est occupé des arrangements.

 

Marcel Blatti : L’essentiel a été conçu sur ordinateur, comme pour son précédent disque, à ceci près que les batteries ont été enregistrées en live. Il fallait que l’on se libère un peu des machines, qu’il y ait cette touche humaine, cette énergie. 

 

Ce second album sonne plus ample, plus produit que le premier.

Oy : Pour le premier, j’avais accompli seule la plupart du travail, c’était du bricolage. Puis j’ai fait l’expérience du live, j’ai voyagé avec ma musique et ma perception de celle-ci a changé. Pour Kokokyinaka, je voulais quelque chose de plus puissant, de plus proche du live, et rallonger les chansons. Le fait de travailler à deux nous a permis d’aller dans ce sens, vers plus de liberté.

 

Oy chante Market Place

 

Quel est le sens du titre, Kokokyinaka ?

Oy : C’est le nom d’un oiseau un peu mythique de la région d’Ashanti, au Ghana. On dit qu’il y a apporté les percussions. Là-bas, quand les percussionnistes commencent à jouer, ils s’adressent à cet oiseau pour lui demander de l’aide. C’est une sorte de totem pour les batteurs !

 

L’album regorge de petites fables, de moments de vie assez drôles, comme ce Halleuja Hair sur les cheveux des femmes…

Oy : L’idée était de trouver des thèmes du quotidien, positifs ou neutres, des récits traditionnels ou des proverbes entendus lors de mon voyage. Je sentais qu’une vision pessimiste ne correspondait pas à ce que je connaissais du Ghana, qui est un pays apaisé. Et puis il y a bien assez de mauvaises nouvelles sur l’Afrique pour ne pas en rajouter !

 

 

 

Propos recueillis par Jérôme Pichon

1943 visites

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

RadioMix - La radio Mondomix ! Retrouvez chaque semaine de nouveaux titres !

Toutes les langues